Chant d'oasien

Sois sincère avec toi-même, tu verras le monde beau.


6 Commentaires

Le graffiti en Tunisie

Image

Stop Pollution

Il y a quelques années, le graffiti, en tant que art, n’était pas connu en Tunisie.

De temps en temps, nous lisions sur des murs quelques phrases anti-gouvernementales, considérées illégales et ayant le statut de clandestinité,  étaient rapidement effacées par des partisans du Parti qui gouvernait. La liberté d’expression était opprimée et toute personne soupçonnée d’avoir écrit  des tags  appelant à la liberté et l’égalité, a été réprimée.

Le Parti de Ben Ali avait des yeux partout, la police n’épargnait personne et la terreur battait son plein,  étouffant toute sorte de liberté.

Cela n’empêcha pas le gouvernement à encourager et inciter les établissements scolaires à faire décorer leurs murs par des dessins d’animaux et de fleurs, d’écrire des tags comme par exemple «  La violence est signe de faiblesse » ou qui encourageaient à respecter la propreté des établissements…

Peu avant le 14 janvier 2011, des tags apparaissaient appelant à la révolte et se multipliaient partout dans tout le pays.

Et..depuis la révolte de ce fameux 14 janvier 2011, le Street Art Tunisien bouge, bouge. Les jeunes, surtout, s’expriment librement sans crainte, des endroits publics sont devenus les favoris des graffeurs.

De magnifiques graffiti ont été réalisés en juillet 2011 et qu’on  peut  découvrir à Radès, dans la banlieue sud de Tunis, et plus précisément au niveau de la station du train de Radès Olympique ..

Aussi à La Marsa, Banlieue Nord de Tunis, on peut voir de beaux graffiti réalisés depuis le 03 mai 2011  et qu’on a qualifié ce jour d’attaque massive à coup de Bombes de peinture..

Des noms de graffeurs tunisiens ou groupes de jeunes commencent à être connus, comme un certain Zit , Jaye, ISMAT, MKT, Crab, Luxe et un nouveau (artiste , graffeur ou groupe, on n’en sait pas plus pour l’instant..) dénommé Bebjdidian Zik .

Ces graffeurs choisissent leurs supports dans les endroits publics comme les stations des trains ou les maisons abandonnées par le clan de Ben Ali. Certaines sociétés font appel à un graffeur  pour décorer leurs murs comme c’est le cas de la société Digital Iris à La Marsa.

Mais, un tag ou un graffiti laid et mal placé comme en on voit aujourd’hui dans certaines villes tunisiennes est un intrus indésirable, qui harcèle notre vue, nuit au bon goût. Il faut savoir que pour être un bon taggueur ou graffeur, faire de bons graffiti, il faut connaître certains principes. Pour faire un graffiti,  il faut savoir préparer son tableau, imaginer, réfléchir à son message, choisir le style, les couleurs, les formes..
Il faut le dessiner sur papier, pour l’évaluer, le maîtriser, s’entraîner sur ses courbes et ses formes, maîtriser ses mouvements lors du dessin à grande échelle…
Et sur terrain, la première règle de base : il faut savoir choisir le lieu adéquat pour exposer son œuvre.


12 Commentaires

La calligraphie arabe: Art et beauté

Art et beauté

« Dis la vérité sinon tais-toi. »

Oeuvre  de Ghani Alani

La beauté de la calligraphie arabo-musulmane, outre sa beauté intrinsèque et la signification formelle des lettres qui la composent, véhicule du sens… elle peut être un support efficace à la méditation.(http://www.antiochus.org/article-calligraphie-arabe-51046066.html)

Carte de voeux: Bonne et joyeuse fête                                                                                             Auteur : Salah El-Moussawy

La Terre est mon Patrie et l’Humanité est ma famille                                                                   Auteur: Abdel Malik Nounouhi


« la véritable lumière d’une bougie,
se trouve dans son Ombre »