Chant d'oasien

Sois sincère avec toi-même, tu verras le monde beau.

Les enfants palestiniens dans les prisons israéliennes.

9 Commentaires

Image

Des milliers de prisonniers politiques sont détenus dans les prisons israéliennes, parmi eux des centaines d’enfants.

Israël considère tout Arabe de plus de seize ans comme un adulte et le traite comme tel, en violation des conventions internationales qu’il a ratifiées, et qui fixent à dix-huit ans la majorité pour les prisonniers.

Israël arrête des enfants palestiniens au motif qu’ils ont lancé des pierres contre sa glorieuse armée et les enferme dans des prisons avec des prisonniers de droit commun adultes israéliens. Les enfants prisonniers politiques y sont exposés aux agressions sexuelles et aux violences racistes de manière continue, ces traitements étant considérés comme faisant partie de leur peine. De même, les enfants prisonniers politiques subissent des violences lors des interrogatoires ainsi que des tortures physiques, sexuelles et psychologiques ordinairement réservées aux adultes. En outre, ces enfants sont privés de leurs droits à l’éducation, à l’hygiène corporelle et à une alimentation saine et adéquate.

Image

Ces enfants sont le plus souvent arrêtés lors de rafles nocturnes à leur domicile ; ils sont alors ligotés et immobilisés dans des postures insupportables pendant que les soldats israéliens fouillent la maison, détruisent tout ce qu’ils trouvent et brutalisent les autres membres de la famille pendant des heures, en présence de l’enfant prisonnier. Ensuite, les enfants prisonniers sont détenus dans des lieux secrets, dont les parents n’ont aucune connaissance, pendant des jours et même des semaines, en violation de l’ensemble des conventions et dispositions internationales qui garantissent les droits des prisonniers politiques adultes et mineurs.

Image

04 Octobre 2012 : C’est le ministère des Affaires étrangères britannique qui vient de sortir un rapport explosif sur la manière dont lsraël maltraite les enfants palestiniens, après enquête menée par une délégation de 9 avocats britanniques respectés.

A partir de l’âge de 12 ans, chaines en fer aux pieds, yeux bandés, mains ligotées dans le dos tirés de leurs lits en pleine nuit et jetés dans des véhicules militaires où ils sont maintenus à plat ventre, les enfants palestiniens de Cisjordanie subissent de véritables tortures, affirme le premier rapport de ce genre.

Image

Image

lntitulé « Enfants en détention militaire », ce rapport raconte comment ces enfants subissent également l’isolement dans des cellules de prison, sans quasiment aucun accès à leurs parents. « En détention, ils sont privés de sommeil, et maltraités verbalement et physiquement, contraints de signer des aveux qu’ils ne peuvent même pas lire », rapportent les 9 avocats britanniques.

Leur équipe, dirigée par Sir Stephen Sedley, ancien juge à la Cour d’Appel, rapporte que « tous les enfants palestiniens sont traités comme des terroristes potentiels » et qu’lsraël viole sans cesse la Convention des Nations Unies sur les Droits de l’Enfant » qui interdit les traitement cruels, inhumains et dégradants.

Image« Quelle ne fut pas notre choc d’assister à une audition préliminaire dans un tribunal militaire israélien, où un très jeune enfant fut amené revêtu d’un uniforme marron et enchaîné aux pieds », raconte Me Greg Davies.

Le gouvernement britannique, interrogé par la presse à l’occasion de la sortie de ce rapport, a fait savoir qu’il compte bien ne pas s’en tenir là et qu’lsraël va devoir changer ces méthodes.
« Nous sommes préoccupés depuis un moment par ce problème et c’est pourquoi nous avons commandé et financé un rapport indépendant », a fait savoir le porte-parole du gouvernement. (articles du Guardian et The lndependent)

Le rapport pointe en outre la différence de traitement et de règles concernant les enfants selon qu’ils sont israéliens ou palestiniens.

Les enfants israéliens doivent avoir accès à un avocat dans les 48 H et ne peuvent pas être emprisonnés avant l’âge de 14 ans, tandis que les enfants palestiniens peuvent être incarcérés dès l’âge de 12 ans et détenus 3 mois sans aucune représentation légale.

Entre 500 et 700 enfants palestiniens sont emprisonnés chaque année en Israël.

Image

Image

Image

Quant aux améliorations prétendument apportées récemment par lsraël à cette situation, « elles sont plus rhétoriques que réelles », ont estimé les rapporteurs.

Image

Image

Le porte-parole de l’ambassade d’lsraël à Londres, Amir Ofek, n’a rien trouvé de mieux à répondre sur ce sujet que « C’est la faute de l’Autorité palestinienne qui n’est pas capable d’empêcher ces enfants de commettre des délits, ce qui nous oblige à agir de la sorte ».

Image

Pour prendre connaissance du rapport dans son intégralité (en anglais) :

http://www.childreni…Full_Report.pdf

Témoignage de Mouss’ab Abed El Basset Abdoullah Abou Rayah, 15 ans, Camp d’Al Aroub, Prison d’Ofer le 12 Juin 2007

J’ai été arrêté par des soldats israéliens le 24 mai 2007 près du Collège d’Al Aroub. Lors de l’arrestation, les soldats m’ont donné des coups de poing. Ils m’ont cogné au ventre et aux épaules et après ils m’ont mis dans leur jeep. Pendant le transfert, ils m’ont bandés les yeux et menotté. Ils m’ont giflé.

Le transfert a duré une demi-heure jusqu’à ce que nous ayons atteint Khirbit Sor et là j’ai été encore frappé. Un des soldats me frappait dans le dos et il me posat des questions sans interruption et quand je ne répondais pas, il me frappait au visage. Il a continué à me poser à des questions pendant une demi-heure.

J’ai été ensuite transféré au centre de détention d’Atzion où j’ai été interrogé pendant une heure et l’interrogateur m’a montré des photos de quelqu’un qui lançait des pierres et de la peinture.

Vers le coucher du soleil, ils m’ont transféré dans un site militaire, je ne sais pas quel est le nom de cet endroit. J’ai passé toute la nuit dehors. Chaque soldat qui passait me frappait et je n’ai pas dormi du tout.

J’ai été interrogé en Hébreu et il y avait un soldat qui traduisait pour moi. J’ai signé des papiers mais je ne connais pas la teneur de ces papiers. Ils m’ont informé qu’ils contenaient ma confession sur le jet de pierres et le lendemain, ils m’ont transféré à la prison d’Ofer.

Nous étions 24 prisonniers, des enfants et un adulte sous une tente.

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Voilà les vaillants guerriers israéliens qui exercent leur héroïsme sur les enfants palestiniens!!

 

Publicités

Auteur : oasien

A me découvrir

9 réflexions sur “Les enfants palestiniens dans les prisons israéliennes.

  1. Les photos et les témoignages sont suffisamment convaincants. Et dire, qu’ils font cela en toute impunité, violant toutes les conventions internationales des droits de l’homme. Tu as fait un travail énorme depuis hier, en réunissant tous ces documents . Bravo Khalil

  2. Très dur cet article mais très riche en documentation. Quoi faire ?

    • Il faut parler de ces crimes, ne les gardez pas pour vous et en vous. Soutenir la justice et la vérité est un devoir humanitaire. Imaginez que l’un de ces enfants est le votre, que faites-vous alors? Nous ne défendons pas les droits de l’enfant?

  3. Vous êtes nominés pour le Versatile Blog Award 2012. Merci de suivre le lien. Félicitations. Gys
    You are nominated for the Versatile Blog Award 2012. Thank you follow the link. Congratulations. Gys
    http://lgyslaine.wordpress.com/2012/12/26/versatile-blog-award-2012/

  4. Perhaps « like » « J’aime » is not the appropriate response to these photos. Thank you for sharing.

  5. Yes. Tu as raison. La cruauté des israéliens envers les enfants palestiniens n’a pas d’égal en sauvagerie humaine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s